Voyager au Bénin

  • établissements de santé

Les établissements de santé locaux, publics et privés, sont inadéquats et la disponibilité des médicaments est limitée. Il est donc conseillé de voyager avec une réserve de médicaments pour les affections courantes et pour tous les besoins personnels.

 

  • les maladies actuelles

La situation sanitaire est dans la moyenne régionale. Pendant la saison des pluies, le paludisme et le choléra sont présents. Pendant la saison sèche, les risques de méningite augmentent dans le nord du pays, tandis que la poussière de sable soulevée par le vent du désert, appelée « Harmattan » dans les voies respiratoires, pourrait causer de graves dommages aux voies respiratoires.

Il y a un risque d’infection par le VIH / SIDA.

 

  • Avertissements

Il est recommandé de souscrire, avant le départ, une police d’assurance prévoyant notamment la couverture des frais médicaux et le rapatriement éventuel des frais médicaux (ou le transfert dans un autre pays) du patient.

Il est conseillé d’éviter les aliments crus et de ne boire que de l’eau bouillie, filtrée ou minérale; ne pas ajouter de la glace aux boissons. Pour les séjours prolongés, il est conseillé de se référer aux suggestions d’un médecin de confiance.

 

  • vaccinations obligatoires

Le certificat de vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour les voyageurs de plus d’un an en provenance de pays où il est probable que la maladie soit transmise.

Nous suggérons un avis médical préalable: pendant les mois d’hiver (de novembre à mars), vaccination contre la méningite, endémique dans le nord du pays; prophylaxie antipaludique, en particulier pour les courts séjours (moins de deux mois); vaccinations contre la typhoïde, les hépatites A et B, et celles contre les épidémies pouvant survenir au cours de l’année. À cet égard, il est suggéré de consulter le site Web de l’Organisation mondiale de la santé à ce lien.

 

Moyens de transport

En général, il n’est pas conseillé d’utiliser les transports en commun, mais il est préférable d’utiliser des voitures de location avec des chauffeurs d’entreprises connues des principales agences de voyage.

Les routes ne sont pas toujours dans de bonnes conditions, mais relativement praticables le long de la côte et sur les deux routes nord-sud.

Les principales voies de communication sont la route côtière RNIE1, de la frontière togolaise à la frontière nigériane, et les deux routes RNIE2 nord-sud, de Cotonou à Malanville, et la RN3, de Porto Novo à Ketou. Les points de contrôle des autorités de police locales sont fréquents et il est donc nécessaire de voyager avec tous les documents requis.

Le plus important pour partir est votre demande de visa pour le Bénin

Si vous habitez dans une ville comme Lyon ou il n’y a pas de consulat, vous pouvez demandez à des entreprises specialisées de faire votre demande de visa à Lyon.

Laisser un commentaire